Compte rendu CE du 28 juillet 2016

Thèmes abordés lors de ce Comité d’Etablissement : l’organisation simplifiée pour un service de proximité, la situation économique et financière de Pôle emploi, la situation de l’emploi

Information sur une organisation simplifiée pour un service de proximité

Pour préparer ce point de l’ordre du jour, la Direction nous a fourni un dossier de 7 pages à la sauce PowerPoint assez indigent. On peut y lire quelques banalités au premier abord : « Renforcer la personnalisation des services rendus en agence, franchir une nouvelle étape de la transformation digitale, conforter le rôle central de l’agence de proximité ».

Après quelques échanges verbaux avec la Direction, cette organisation va modifier en profondeur nos métiers et le service aux demandeurs d’emploi. Pour la CGT dès 2017 nous allons assister :

  • A la privatisation accentuée de nos missions : au prétexte de faire « plus pour ceux qui en ont le plus besoin », Pôle emploi n’accompagne plus tous  les  travailleurs privés d’emploi ; L’envoi à des prestataires privés est renforcé.
  • A la fin programmée des A2S et leur transformation en agence de proximité.
  • A la casse des collectifs de travail en orientation dans les A2S : en affectant un Psychologue du travail par agence et en obligeant les ATO à intégrer les fonctions Appui Gestion.
  • A la déqualification des collègues indemnisation avec la  dématérialisation  accrue  de la DAL et l’automatisation généralisée du calcul des droits à l’assurance chômage. D’ailleurs, le DG a réaffirmé son  refus  de  recruter  des  agents  en  GDD !
  • A la spécialisation des conseillers à l’emploi : les conseillers relation entreprise sont détachés totalement de toutes les missions liées à l’accueil du demandeur d’emploi. Les autres conseillers seront sur un suivi très spécifique et le 100% WEB sera la norme l’accompagnement suivi sera réorienté vers de l’animation collective  ou de  l’échange  à distance.

Pour la CGT, cette spécialisation et l’individualisation de nos activités n’a pour objectif que de permettre la mise en œuvre de la performance comparée sur l’ensemble de nos activités mais aussi sur l’ensemble des collègues en lien avec les usagers afin d’accroître la mise en concurrence, les contrôles et la productivité.

Un dossier plus complet avec les impacts dans notre région, notamment sur la réorganisation géographique des agences, nous sera présenté à la rentrée (septembre ou octobre).

Situation économique et financière de Pôle emploi région Centre Val de Loire

C’est la 1ère fois que nous sommes consultés sur ce sujet. C’est la traduction directe d’un point de la loi REBSAMEN qui instaure désormais cette consultation des Organisations Syndicales.

Les différents documents tant nationaux que régionaux fournis de manière assez exhaustive par la direction illustrent l’analyse et des déclarations de la CGT : la situation économique et financière de Pôle emploi dans notre région est liée à la politique gouvernementale d’austérité qui se traduit dans la convention tripartite Etat – Unedic – Pôle emploi.

En effet, comme le démontre la note de conjoncture Régionale, malgré une augmentation extrêmement forte du nombre de demandeurs d’emploi (+2% en 2015 ; +13% de DELD), les effectifs autorisés par l’état stagnent tandis que la subvention de l’état pour notre fonctionnement baisse en 2016 !

Dans le même temps, alors que s’accroît l’activité de chacun, le budget dédié aux OPP, à la sous-traitance, à la cotraitance augmente de manière significative. C’est bien la Privatisation du Service Public de l’Emploi qui est à l’œuvre.

Pire, les choix gouvernementaux en matière de formation financée à 50% par Pôle emploi impactent fortement le budget et ne permettent pas de faire baisser réellement le chômage. Le plan 500 000 n’a qu’une visée statistique afin de faire baisser artificiellement les chiffres du chômage.

Enfin les dépenses liées à NPDE, à l’offre de service numérique et à la dématérialisation n’ont qu’un seul objectif : apprendre aux chômeurs à se passer de Pôle emploi.

Pour toutes ces raisons, la CGT a voté « CONTRE » la situation économique et financière de Pôle emploi dans notre région.

Résultat des votes : CONTRE (CGT-FO-SNU)  ;  ABSTENTION (CFDT-CGC)

Situation de l’Emploi

Dans notre région, le nombre de demandeurs d’emploi (Cat A, B, C) est de 215 660 au mois de Juin. Ce chiffre déjà élevé est aggravé par celui du chômage de longue durée. En effet 115 620 D.E. sont inscrits depuis un an ou plus : soit 46,4 % de la DEFM ! Au niveau national, pas moins de 2 426 200 personnes sont inscrites depuis un an ou plus.

Quand la CGT demande à la Direction ce que fait aujourd’hui Pôle emploi pour tous ces travailleurs privés d’emploi, le désarroi est palpable. À part les prescriptions à la sous- traitance, c’est le vide sidéral dans notre offre des services en interne.

Vos élues CGT au Comité d’Etablissement : Rebecca Fournier, Nathalie Legay

Votre représentant syndical au comité d’Etablissement : Hervé Colas

PROCHAIN Comité d’Etablissement le 25 Août 2016

Ce sont nos luttes qui  ont construit nos droits.

Ne restez plus solitaires et devenez solidaires.

CéGéTez-vous

 

 

 

 

 

Ce sont nos luttes qui  ont construit  nos droits.

Ne restez plus solitaires et devenez   solidaires.

CéGéTezv ous

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *