Compte rendu DP du 9 mars 2017

Compte tenu du nombre de thèmes à aborder, une prochaine réunion DP se tiendra le 16 mars prochain. Voici les premières réponses de la direction à vos questions.

Promotions

Vous avez été nombreux à nous faire part de votre incompréhension et colère quant aux motifs invoqués par la direction pour justifier votre non promotion et nous avons lu en séance quelques uns des nombreux messages que vous nous avez adressés.

La CGT a demandé à la direction de respecter la CCN qui stipule que la situation d’un agent qui n’a pas été augmenté depuis 3 ans doit être justifiée par écrit sur la base de critères objectifs.

Le DRH, fier de ce cru, précise qu’il a mobilisé 5 personnes qui ont épluché les EPA des 2 dernières années. Au regard du contenu des courriers reçus, la CGT ne comprend pas sur quels arguments s’est appuyé la DRH.

La CGT rappelle qu’elle revendique une évolution de carrière automatique pour éviter les conflits et les frustrations.

Plusieurs agents nous ont mandaté pour porter leur réclamation quant à leur non promotion. Parce que la CGT souhaite un débat contradictoire et qu’elle ne se contente pas de lire une question sans la défendre, nous avons présenté des recours argumentés avec de vrais éléments objectifs.

Vexé par les remarques faites sur ses courriers, le DRH n’a rien écouté, n’a pris aucune note et a accusé la déléguée d’être « malhonnête intellectuellement » parce qu’elle faisait comme les lords anglais lisant la bible au parlement pour faire durer la réunion.

Commentaire CGT : Au delà du mépris pour les agents concernés, être traitée de malhonnête par un DRH qui affirme « je suis dans l’illégalité et je m’en fous », on pourrait presque prendre ça pour un compliment !

 GDD 

Les Délégués du Personnel CGT ont demandé à la direction d’apporter les moyens nécessaires pour rendre notre mission de service public, dans des conditions qui permettent aux GDD de prendre leurs congés dans les mêmes conditions que tout autre agent.

Réponse DR : pour le DRH, les GDD doivent pouvoir prendre leurs vacances quand ils le souhaitent et le sujet est sérieux. La direction a mis un observatoire pour voir si la décroissance existe ou pas.

Commentaire CGT : la direction est incapable de nous répondre car elle souhaite attendre de voir s’il y a une réelle décroissance ou pas. La GPEC parle bien d’activité en décroissance et en mutation pour l’activité de conseil en gestion des droits et nos syndicats réformistes l’auraient signé sans savoir ? De plus, la direction confirme que les GDD ont effectué plus d’heures supplémentaires en 2016. Alors encore un chèque en blanc ?

En attendant comment font nos collègues GDD pour prendre leurs congés ? Silence radio.

Prestataires et prestations

Activ’Emploi

 Les Délégués du Personnel CGT ont demandé à la direction de faire cesser les pressions quotidiennes exercées sur les agents pour prescrire AEM qui s’apparentent à des obligations de résultats individuels, opposables aux seuls cadres, sous couvert d’objectifs collectifs.

Réponse DR : c’est un axe stratégique et la direction ne nie pas la pression exercée sur les ELD pour que  cette prestation soit prescrite très largement pour faire baisser la taille des portefeuilles… D’ailleurs,  68% des demandeurs ayant effectué cette prestation se diraient satisfaits … Quant à parler de dérive vers un objectif individuel, NON SURTOUT PAS !

Commentaire CGT : et quelles sont les questions posées, quels sont les critères de satisfaction retenus ? La direction ne sait pas ou ne veut pas répondre. Les Délégués du Personnel CGT réclament un exemplaire de ces questionnaires pour en juger. Nous informons le DRH qu’il existe de nombreuses dérives dans les agences.

Pour exemple, des mails sont envoyés aux demandeurs d’emploi au nom de leur référent (qui n’est pas consulté !), formulés de manière douteuse. En effet, truffés de fautes d’orthographe et de syntaxe, ils exhortent à de multiples reprises le demandeur à vite contacter son référent pour démarrer cette prestation. Pour la CGT, cette pratique, à la limite de l’usurpation d’identité, s’apparente à une technique de marketing et dégrade l’image du service public de l’emploi.

Autre exemple : un tableau récapitulant les résultats chiffrés pour chaque membre de l’équipe, transmis régulièrement à tous les conseillers…si ça ressemble pas à des objectifs individuels…?! La CGT rappelle que ce sont les pressions de la direction sur les ELD qui sont à l’origine de ces dérives !

ARVATO

 Au regard des anomalies, les Délégués du Personnel CGT ont demandé à la direction de communiquer la liste des points de contrôle des prestations d’ARVATO.

Réponse DR : la direction nous explique que le service fonctionne de mieux en mieux … avec seulement 5% d’erreurs. Le DRH concède que ce taux représente ENORMEMENT de travail pour les GDD au quotidien. L’externalisation s’arrêtera avec l’arrivée de la DSN qui prendra le relais d’ARVATO l’année prochaine.

Commentaire CGT : la décroissance de l’activité indemnitaire n’est donc pas prouvée !

La CGT rappelle qu’elle est opposée à la sous-traitance de nos métiers, que les erreurs ont des conséquences pour les demandeurs et qu’elles génèrent flux et mécontentement.

Pourquoi sous-traiter auprès de tels prestataires ? Les conditions de travail sont exécrables et les droits des salariés bafoués … un peu comme Amazon et avec de l’argent public ! Oui, la direction nous accorde qu’il existe une déontologie que doit respecter le sous-traitant, sous peine de perdre le marché. Les Délégués du Personnel CGT réclament que la DG soit informée. Quant aux différents points de contrôle demandés, le DRH là encore ne sait pas ou ne veut pas répondre.

My Job Company

 Le prestataire myjobcompany « plateforme ludique » de recrutement participatif propose aux internautes de devenir des chasseurs de tête et d’être récompensés en fonction des candidatures générées et des recrutements réalisés par des primes allant de 10 à 1000 euros.

Réponse DR : pour le DRH, il existe une charte de pré requis mais ces canaux peuvent générer des dérives.

Commentaire CGT : les Délégués du Personnel CGT sont outrés par le peu d’éthique de l’établissement et l’absence de contrôle sur ses pseudos prestataires. Comment peut-il cautionner un « partenaire » qui marchandise la précarité et fait des profits financiers sur les usagers ?

Nous estimons que c’est Pôle emploi qui décrédibilise Pôle emploi et il faut traquer tous les sites qui sont des arnaques (tels Monkey.tie, Planet exe, Vivastreet sous le coup d’une plainte pour proxénétisme sur mineur …).

Cela fait des mois que nous dénonçons ces prestataires et l’établissement ne fait rien ! Nous ne croyons pas qu’il fasse de contrôles comme il l’affirme. C’est du flan, le principal c’est de faire du chiffre !

Divers

Bureau du psychologue du travail à Loches

 Les Délégués du Personnel CGT ont demandé à la direction de fournir un bureau fermé et une armoire à notre collègue psychologue du travail à Loches pour ranger sa documentation, conformément aux engagements pris.

Réponse DR : la direction explique, un peu gênée, que la demande d’aménagement est parvenue après la 1ère vague…Elle recevra donc sa porte tant attendue dans les prochaines semaines.

Commentaire CGT : c’est quand les prochaines semaines ? La DR ne serait-elle pas en mesure d’avancer la somme nécessaire à la pose d’1 simple porte ?

Les Délégués du Personnel CGT rappellent à la direction ses engagements écrits (OSSPP) et le DRH promet une réponse plus précise car il demeure 6 dysfonctionnements du même type en région !

Droit syndical

 Les Délégués du Personnel CGT ont demandé à la direction que le temps lié à l’exercice du mandat syndical des représentants du Personnel soit compensé par des embauches.

Réponse DR : il est possible de compenser chaque poste, sous un délai de 2 mois, mais pas forcément au sein de la même agence… En effet, c’est l’outil OPERA (en ETP travaillé) qui permet d’évaluer le poids charges / ressources nécessaire à une compensation dans l’agence concernée.

Commentaire CGT : encore OPERA ? La direction a elle même admis que cet outil était obsolète, et pourtant certaines agences, comme Chinon, n’ont pas été compensées alors que la taille des portefeuilles est exorbitante et ne cesse de progresser. Les Délégués du Personnel CGT soumettront des données chiffrées pour réclamer le droit à la compensation pour les agences concernées.

 

La délégation CGT

 Marie Françoise BOURGEOIS                   Marie HUALDE

Chrystèle CHARRET                               Boualem BOUAKKAZ

Hervé COLAS                                       Bruno MUNGUIA

 

 

 

 

 

Abonnez–vous à notre site : http:// pecentre.reference-syndicale.fr

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.