Compte rendu des DP d’octobre 2017

Les réponses de la direction à nos alertes sur la « trajectoire GDD », le non paiement des heures supplémentaires, la QVT et le temps de travail…

Déclaration préalable

Les DP CGT ont exprimé, de nouveau, leur colère face aux tentatives répétées de la direction et d’une partie de son encadrement d’isoler la CGT en tentant de la faire taire et de la culpabiliser. Il faut dire que le climat s’y prête, quand des médias (et d’autres) comparent la CGT à Daesh ou que le président de la République n’hésite pas à nous traiter de fainéants ou nous accuser de « foutre
le bordel ».

Nous avons rappelé en séance, que la CGT était à l’origine de la création des congés payés, de la sécurité sociale solidaire, de la retraite solidaire, de la réduction du temps de travail, des conventions collectives etc… dont bénéficient toutes les CSP (employés, AM et cadres), avancées sociales aujourd’hui en passe d’être détruites.

Nous avons également rappelé que la liberté syndicale était une liberté fondamentale, liée à la liberté d’opinion (« je suis Charlie ») et que nous n’accepterons jamais les pressions de toutes sortes visant à nous exclure des débats et nous éloigner des salariés et des agents.

Trajectoire GDD

La CGT a de nouveau alerté la direction sur la gravité de la situation liée à la mise en œuvre de la « trajectoire GDD » : service non rendu aux usagers et souffrance des agents chargés de  l’indemnisation.

La CGT regrette que des organisations syndicales aient pu valider, par leur signature, la décroissance du métier indemnisation qui a conduit à cette situation. Si la CFDT se dit fière d’avoir signé l’accord GPEC, la CGT considère que les « primettes » de 700 et 1400 euros ne sont que des miettes pour faire passer la pilule de la disparition programmée des GDD et que les agents n’ont rien à y gagner !

Nous avons de nouveau demandé à la direction de donner les moyens nécessaires pour rendre la mission indemnisation auprès des usagers.

Réponse DR : la direction nous a dit être consciente de la situation, en affirmant : « On gère la pénurie. Et quand on gère la pénurie, on gère une situation dégradée ».

Commentaire CGT : la CGT ne peut bien évidemment pas se satisfaire d’une telle réponse, même si, pour une fois, le constat est partagé avec la direction. Nous attendons des actes concrets en termes de moyens et d’orientation.

D’autre part, la direction nous a entendu sur les recours que nous avons portés concernant les collègues de la CSP, oubliés du processus de primes. Ces derniers doivent porter des recours et la CGT les accompagnera.

Nous attendons également que la direction engage une enquête avec les délégués du personnel CGT sur la souffrance des agents GDD, conformément à l’alerte que nous avons porté (article L2313-2 du Code du Travail).

Accord QVT

La CGT a exigé que les points de l’accord QVT portant sur la liberté d’expression des agents sur leur lieu de travail soient enfin mis en œuvre, plus de 6 mois après la validité de l’accord.

Réponse DR : la direction va mettre en place des groupes de travail avant la fin de l’année a promis le DRH.

Commentaire CGT : est-il nécessaire de mettre en place des groupes de travail, 6 mois après la signature de l’accord, pour permettre aux agents de s’exprimer librement dans leurs services et agences ?

Temps de travail

Les DP CGT ont demandé le respect de l’OATT et des plages fixes (et donc variables). Nous avons également rappelé fermement que les réductions horaires obligatoires d’une heure journalière pour les collègues enceintes ou les collègues âgés de plus de 60 ans devaient être respectées.

Réponse DR : sur ces 2 points, le DRH nous a affirmé que des rappels seraient fait à l’encadrement.

Paiement des heures supplémentaires

La direction a reconnu que le mail de la DR adjointe, écrivant que les heures supplémentaires ne seraient plus payées mais récupérées était illicite. Les heures supplémentaires effectuées seront payées si l’agent ne souhaite pas les récupérer.

Prochaine réunion des Délégués du Personnel le jeudi 9 novembre 2017

Si vous avez des questions/réclamations, n’hésitez pas à nous contacter
La délégation CGT en réunion des Délégués du Personnel
Marie-Françoise Bourgeois Marie Hualde
Boualem Bouakkaz Hervé Colas
Chrystèle Charret Bruno Munguia

Ce sont nos luttes qui ont construit nos droits.
Ne restez plus solitaires et devenez solidaires.
CéGéTez-vous

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *