suite du compte rendu DP d’octobre 2018

Les réponses de la direction aux questions posées par vos représentants CGT sur vos conditions de travail.

 

Accord QVT à Amboise

Les agents d’Amboise ont reçu le message suivant  : «  Le brief du matin comme nous le connaissons aujourd’hui est annulé à compter du 1er Octobre et est remplacé par un point obligatoire à 8h35 pour tous les collaborateurs d’activité contrainte  : AIC, ESI, 3949 placement et indemnisation, AZLA, ligne employeur.  » Les Délégués du Personnel CGT ont rappelé que l’article 2.4 de l’accord QVT concernant la gestion des temps de réunion est très clair et il stipule  : « La présence au briefing ne peut revêtir un caractère de présence obligatoire opposable aux agents si celuici se déroule sur les plages variables  ».

Les Délégués du Personnel CGT ont réclamé le respect de l’article 2.4 de l’accord QVT ainsi qu’un rappel à l’ELD d’Amboise qui doit cesser les pressions sur les agents.

Réponse DR : La direction rappelle son attachement aux accords et aux briefs matinaux mais confirme qu’on ne peut pas opposer une présence obligatoire à un conseiller.

Commentaire CGT : Pour la CGT, l’ELD d’Amboise ne respecte ni l’accord OATT ni l’accord QVT et le mail adressé aux agents en est la preuve évidente. Nous avons demandé que cette organisation soit revue.

Accueil téléphonique rénové et accord OATT

Les conseillers GDD de Tours 2 Lions ont reçu le mail suivant «  Le téléphone revient en agence à compter du 23/08. Bien évidemment, l’activité devra être assurée sur la totalité de toutes les plages horaires d’ouverture, vendredi aprèsmidi compris jusqu’à 15H45. Les temps OATT demandés le vendredi après-­midi pour un départ à 15h seront revus à compter du 23/08, date d’ouverture de la plateforme téléphonique en agence, en tenant compte de la nécessité de service, de l’équité entre agents et de vos propositions.  »

Les Délégués du Personnel CGT ont demandé si la direction a l’intention de dénoncer l’accord qu’elle a signé.

Réponse DR : La direction fait semblant de ne pas comprendre notre question en indiquant que les ELD doivent maitriser les fondamentaux de la CCN et les accords mais ne voit rien d’anormal dans ce courriel.

Commentaire CGT : Le DRAPS va plus loin et propose d’imposer 2 semaines entre les 6 semaines on imposerait à un agent de quitter l’agence qu’à partir de 15hs45  : ce qui est contraire à l’accord. Avant l’accueil téléphonique rénové ce problème ne se posait pas. C’est bien encore une fois la preuve d’un manque de Personnel GDD validé par la direction et les signataires de la GPEC.

Accueil téléphonique rénové et accord OATT

Lorsqu’un demandeur d’emploi n’arrive pas un joindre téléphoniquement son agence pour une question d’indemnisation à cause de la surcharge des appels, il lui est proposé de laisser un message avec comme engagement de pôle emploi  : une réponse dans la demijournée.

Au final, le conseiller en charge de cette activité se retrouve quelquefois en fin de demi-journée avec plusieurs rappels à effectuer.

Les Délégués du Personnel CGT ont demandé à la Direction  :

  • Comment est respecté l’accord OATT quand le conseiller doit empiéter sur sa pause méridienne pour effectuer ces rappels. Les 3/4 d’heure de pause ne sont pas respectés.

  • Comment fait le conseiller dans certaines situations, pour saisir le message laissé par le DE qu’un algorithme transforme de l’oral à l’écrit (Mévo) de manière incompréhensible  ?

Réponse DR : La direction ressort sa sempiternelle rengaine  : nous sommes très attachés à l’accord OATT ainsi qu’à la pause méridienne. La MEVO ne pose pas de problèmes.

Commentaire CGT : Les DP CGT ont lu des exemples ubuesques de MEVO et le DRAPS nous demande de les transférer pour qu’il fasse suivre au service de la DRAOR. Encore une fois, elle feint de ne pas savoir alors qu’elle sait que ce type de messages qui n’ont ni queue ni tête sont quotidiens. Nous avions alerté la direction sur les risques de dérives de la MEVO dans les instances mais elle ne nous ni écoutés ni entendus.

Déplacements

Pour une formation les 17 et 18 Septembre 2018 à Orléans, une collègue, maman de 2 jeunes enfants, a réserver un billet de train (non direct) qui s’arrête aux Aubrais en partant à 6h20 du matin. Si elle voulait un horaire adapté à la formation, elle devait avancer le prix des billets mais connaissant les délais de remboursement de la DR, elle a renoncé. Lors de la formation, une REP l’a informée qu’il était possible de faire un bon de commande via bleu voyage pour la réservation de ces billets et de l’hôtel sans avancer de frais.

Les Délégués du Personnel CGT demandent à la direction pourquoi cette procédure n’est pas communiquée aux agents et réclament qu’une information soit faite à tout le Personnel dans les plus brefs délais.

Réponse DR : Pour la direction, l’information a été donnée aux agents lors du déploiement de la note sinon il suffit d’aller la chercher dans l’intranet.

Commentaire CGT : Si les DP CGT ont posé la question c’est parce que les collègues ne sont pas informés. Il faut arrêter de se retrancher derrière l’Intranet car ils sont submergés et ils n’ont pas longtemps d’aller à la pêche aux informations à droite et à gauche.

Nous avons demandé qu’un rappel soit fait en réunion de service.

Service du CRE en Indre et Loire

Avec l’arrivée de 6 collègues supplémentaires à l’agence de Tours 2 Lions, les Délégués du Personnel CGT ont demandé à la direction ce qu’elle a prévu pour les places de parkings qui sont déjà en nombre insuffisant pour l’ensemble du collectif du site.

Réponse DR : Rien n’a été prévu.

Commentaire CGT : A notre question pourquoi, la direction répond  : parce que rien n’a été prévu ( ? ? ?). A notre question mais cela sera t’il prévu, la direction répond que rien ne sera prévu. Mieux vaudra arriver de bonne heure pour pouvoir se garer.

Question restée sans réponse

Les Délégués du Personnel CGT ont réitéré leur question du mois de septembre dernier concernant les recours quant aux temps de trajet de 2 collègues de Gien, obligés d’aller travailler à Aubigny et Montargis pour des raisons médicales. Ici encore les Délégués du Personnel CGT ne comprennent pas les raisons pour lesquelles leurs recours n’ont toujours pas été étudiés car cela traîne depuis des mois. Nous avons réclamé une réponse en séance.

Réponse DR : La direction indique avoir fait le nécessaire mi octobre.

Commentaire CGT : Grâce à la pugnacité des DP CGT, nos collègues ont récupéré leurs temps de trajet et été payés pour leurs frais de déplacement après 9 mois d’attente. Si vous rencontrez des difficultés n’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons vous aider à faire rétablir vos droits.

Prochaine réunion des Délégués du Personnel  : le 8 novembre 2018

Si vous avez des questions/réclamations, contactez nous

La délégation CGT

Marie-­‐Françoise Bourgeois Marie Hualde Chrystèle Charret Boualem Bouakkaz

Bruno Munguia Hervé Colas

Ce sont nos luttes qui ont construit nos droits. Ne restez plus solitaires et devenez solidaires.

CéGéTez-­‐vous

http://pecentre.refrence-­‐syndicale.fr

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *