Compte rendu du Comité d’Établissement du 25 octobre 2018

Deux réunions dans la même journée : un CE extraordinaire le matin sur l’ état des lieux des charges / ressources des services et missions de Pôle emploi en lien avec les charges de travail des agents ;. L’après midi était consacré à la réunion ordinaire mensuelle.

RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU 25 OCTOBRE

État des lieux.

État des lieux des charges / ressources des services et missions de Pôle emploi en lien avec les charges de travail des agents .
Derrière cet intitulé, il y a les éléments de langage sur la future suppression de 400 postes à Pole emploi.

On note tout de même quelques points : la direction nous explique que Pôle emploi CVdL est proche des 100 % par rapport à la dotation, mais 99,12 % en 2017 ou 98,91 % en 2016 cela correspond à une quinzaine d’ETP de non-renforts. Mais il est peut-être plus important d’être bon élève avec quelques primes à la clef.

Sur le suivi renforcé, alors que la moyenne est fixée à 70 par portefeuille, la moyenne régionale est à 84. Mais là, franchement, peut mieux faire : Mme la DGA indique qu’on peut monter jusqu’à 100 !

Plafond d’emploi 2019
Pôle emploi contribuera en 2019 à l’effort budgétaire national.
– Le plafond d’emploi national sera de 46 045 équivalents temps plein travaillés (pour mémoire il est de 46 445 ETPT en 2018). Cela correspond à la poursuite des efforts d’efficience que nous réalisons depuis plusieurs années.
– Pour la Région Centre Val de Loire, le plafond d’emploi CDI 2019 sera de 1515,5 équivalent temps plein travaillés (pour mémoire le plafond 2018 est de 1526,19 ETPT)
– Rapporté à l’effectif national Pôle emploi Centre Val de Loire représentera 3,57 % en 2019 (pour mémoire il est de 3,56 % en 2018)

Nous n’avons pas eu de réponse sur les pourcentages donnés par la direction, qui ne correspondent pas aux chiffres présentés. On nous indique qu’il s’agit d’un inducteur… (concrètement, on ignore le calcul magique qui a été opéré)

OPERA

Le calcul de charge des agences se fera désormais via 6 « inducteurs » au lieu de 4 actuellement. Problème : quels que soient les « inducteurs » (DEFM, DPAE, portefeuilles, dossiers liquidés…), nous ne savons pas comment ils sont « moulinés ». Pour autant, le résultat donne une carte avec des mouvements plus ou moins importants dans les différentes agences. On voit bien qu’il y a l’idée d’ajuster la main d’ œuvre au plus près des besoins identifiés. Mais identifiés comment et avec quel délai de réponse ?

La direction indique qu’OPERA constitue seulement une aide. Il y a actuellement 954,4 ETPi. Les ajustements devront se faire autant que possible hors effectifs réseau, c’est-à-dire sur les CM, DT, fonctions support… Entre autres questions, on se demande comment s’opère le transfert de postes hors réseau (CM, DT…) vers des postes du réseau (CEDE, GDD…) avec au passage une transformation de postes ? Encore un truc magique !

Conseillers CRE :

on passe de 7 à 22. Les 15 postes ont déjà été retirés des effectifs des agences. Bref, on va devoir faire toujours mieux avec toujours moins…

RÉUNION ORDINAIRE DU 25 OCTOBRE 2018

Enquête ICT

La direction commence par nous informer sur l’enquête ICT ,qui se termine à la fin de l’année, pour identifier des DE mécontents.
L’idée c’est de recontacter l’usager qui est mécontent de ne pas avoir obtenu satisfaction, alors que c’est pas not’ faute, nous on a fait le boulot pour lequel on est payé.
C’est le conseiller directement concerné par le mécontentement du DE qui doit le recontacter pour discuter. Mais ça ne risque pas d’être un peu… chaud ? Aux objections des représentants du personnel, la direction a répondu qu’on doit traiter l’insatisfaction et que ça ne pose pas de problème pour le conseiller. Ah bon ?

Baisse des charges.

Point d’étape sur la vérification de l’effectivité de la baisse de charge dans le cadre de la trajectoire des activités d’indemnisations.
Mme la DGA considère que l’ensemble des activités GDD est en baisse puisque le 4e trimestre 2017 est en baisse de 29 % par rapport à 2015.
La CGT a demandé combien d’ARC étaient fermés sur cette même période (vu que moins il y a d’ARC, moins il y a d’activités…). Mme la DGA répond qu’ il n’y a pas de fermeture d’ARC mais que cette activité est mobilisable en tant que de besoin  et ne tient  évidemment pas compte du fait qu’il s’agit d’une variable d’ajustement du planning. Difficile dans ces conditions d’avoir une  confirmation de la réalité de la baisse, n’est ce pas ?

La direction confirme qu’il y a corrélation entre le plafond d’emploi et la trajectoire baisse des activités indemnisation, car le choix qui a été fait est de préserver l’accompagnement des DE. Un choix cornélien ? Non un choix politique d’optimisation comptable des moyens.

Présentation de la démarche de déploiement de MAP

MAP (Mon Assistant Personnel) a commencé à être présenté dans le réseau. Il fera l’interface entre les conseillers et les usagers . AUDE disparaitra donc à son profit vers mars 2019.

Divers :

Jours de pont les 31 mai 2019 et 16 aout 2019.

Un appel a été lancé concernant la Commission logement : « revitaliser » les membres qui siègent car la commission tourne sur seulement 3 personnes.

Prochain comité d’établissement le 29 novembre 2018
Vos élues :
Rebecca FOURNIER et Nathalie LEGAY
Représentante syndicale au CE : Christine GONÇALVÈS

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *