Compte rendu DP du 13 juin 2019

 

Les réponses de la direction à vos questions: déplacements en train, santé, sécurité, conditions de travail, service public, CPLRC…

 

 

 

DÉPLACEMENT EN TRAIN DES AGENTS DE POLE EMPLOI

 

Lors de notre question du mois dernier concernant l’avance des frais par les agents, la direction a indiqué oralement que les billets de train des collègues ayant des difficultés financières pouvaient être pris en charge par les agences ou le service logistique mais il s’avère que les membres des ELD n’ont pas été informés de cette possibilité.
Les Délégués du Personnel CGT demandent à la direction de communiquer l’information auprès des encadrants afin de ne pas pénaliser lesdits agents.
Réponse DR : La direction s’engage à adresser un mail aux ELD en ce sens.
Commentaire CGT : Les Délégués du Personnel CGT ont exigé qu’un rappel soit fait à toutes les ELD et que les agents puissent connaitre les modalités claires et précises pour demander une prise en charge de leurs frais par l’établissement. La direction ne semble pas prendre la mesure du nombre de collègues qui rencontrent des difficultés financières …

 

SANTÉ AU TRAVAIL A TOURS 2 LIONS

 

Plusieurs collègues de l’agence de Tours 2 Lions ont des problèmes de santé récurrents (asthme, pneumopathie, pneumonie, insuffisance respiratoire avec des complications, conjonctivites, gênes oculaires …) qu’ils/elles n’avaient pas avant de travailler dans l’agence. Des attestations médicales et examens médicaux évoquent la possibilité d’un problème lié à qualité de l’air et à la climatisation du lieu de travail.
Les Délégués du Personnel CGT ont déjà alerté la direction sur cette situation dans l’agence de Tours 2 Lions mais cette dernière a botté en touche. Les Délégués du Personnel CGT rappellent que l’article L 4121-1 du code du travail stipule que l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Dans la pratique, cette obligation doit notamment conduire l’employeur à veiller à l’aération des locaux.
Les Délégués du Personnel CGT demandent à la direction de faire procéder à une vérification de l’air de l’agence de Tours 2 Lions dans les plus brefs délais.
Réponse DR : En bon médecin la direction répond que pour renouveler l’air, les agents peuvent ouvrir les fenêtres …et que les pathologies évoquées n’ont rien à voir avec l’air des bâtiments car ils sont d’origine virale et la direction n’a jamais été avertie de ces désagréments … mais nous acceptons de procéder à une analyse du renouvellement de l’air.
Commentaire CGT : Les Délégués du Personnel CGT ont déjà alerté la direction sur des analyses faisant état d’une qualité de l’air non conforme dans les salles de réunion, salle de repos et salle d’atelier. Nous resterons vigilants et demandons aux agents concernés de réaliser des fiches de signalement et de nous en fournir une copie.
La direction essaie de minimiser le problème comme elle le fait dans toutes les agences qui ont ce type de problème. Ce que nous demandons c’est une analyse de la qualité de l’air pas seulement du système de renouvellement de l’air.

 

SÉCURITÉ A CHINON

 

Suite à notre alerte orale du mois dernier concernant le rez de chaussée de l’agence de Chinon, les Délégués du Personnel CGT demandent à la direction d’indiquer ce qu’elle a prévu de mettre en place pour sécuriser le lieu.
Réponse DR : Le service sécurité étudie la possibilité d’installer une caméra, sans enregistrement, dans le sas d’entrée avec un retour sur un écran à l’accueil.
Commentaire CGT : Affaire à suivre

 

RÉUNION DES D.P DE NOVEMBRE 2019

 

Les Délégués du Personnel CGT demandent que la réunion des DP de novembre 2019 soit avancée avant le 8 novembre 2019, date des élections professionnelles, afin de permettre la tenue d’une séance.
Réponse DR : Nous prônons la bienveillance. Mais c’est NON. Nous serons en période électorale.
Commentaire CGT : La direction préfère s’exonérer d’une réunion des DP : la dernière aura lieu en octobre 2019. Ensuite, avec la mise en place du CSE, il sera plus compliqué pour le Personnel de présenter les réclamations individuelles ou collectives.
Les Délégués du Personnel CGT continueront d’œuvrer dans ce sens, malgré des moyens considérablement réduits !

 

SARC INDEMNISATION

 

1- De plus en plus d’agences suppriment le SARC indemnisation de façon régulière pour palier le manque d’effectifs des GDD.
Les Délégués du Personnel CGT rappellent que cette suppression est contraire au principe de continuité du service public qui est un principe de valeur constitutionnelle. La jurisprudence du Conseil d’État est très précise sur cette exigence : est ainsi condamné un service qui ne respecte pas les heures d’ouverture annoncées.
Les Délégués du Personnel CGT, attachés au service public de l’emploi, demandent à la direction d’assumer ses décisions de fermeture et d’en avertir les usagers.
2- A Blois Laplace, les agents d’accueil ne peuvent pas orienter les demandeurs d’emploi ayant une question ou une problématique liée à l’indemnisation en SARC sans en avoir demandé l’autorisation de le faire au préalable sous peine de rappels à l’ordre ou de mails désobligeants.
Les Délégués du Personnel CGT dénoncent cette consigne abusive qui va à l’encontre du principe d’égalité devant le service public, lui aussi à valeur constitutionnelle et exigent que tous les demandeurs d’emploi aient un droit égal à l’accès au SARC indemnisation.
Réponse DR : La direction nous sort son éternelle rengaine : il ne s’agit pas de fermeture des SARC, mais d’une « adaptation de l’organisation de l’accueil » à la main des managers de chaque agence … un conseiller est TOUJOURS disponible pour répondre aux questions des demandeurs d’emploi pour les sujets urgents …, il faut se référer au guide indemnisation qui permet de répondre aux questions de 1er niveau. De plus, les questionnaires de satisfaction montrent que les usagers sont contents de notre service.
Commentaire CGT : La direction continue de nier les difficultés rencontrées par les usagers et les collègues !
L’accord GPEC, que la CFDT et la CGC ont signé a entériné la pseudo décroissance du métier de GDD. Les effectifs ne sont pas à la hauteur des besoins, les agents double compétence ont reçu des « primes » pour abandonner le métier et le socle de connaissances acquises ! Et aujourd’hui, face à la pénurie de personnel en charge de l’indemnisation, la direction titularise des CDD placement sur des postes GDD. Il ne peut y avoir de meilleure preuve de l’absurdité de la situation.
Les Délégués du Personnel CGT sont indignés par ce déni constant affiché par la direction qui dément systématiquement les témoignages de souffrance de nos collègues et l’insatisfaction des usagers !
Nous avons réclamé que le service d’accueil soit assuré de façon identique dans toutes les agences avec des professionnels capables de répondre aux préoccupations des usagers d’un service public de qualité, nous savons que des questions d’indemnisation relèvent souvent d’une analyse experte et l’approximation n’est pas tolérable !
Indignés par l’indifférence de la direction qui affiche un sourire satisfait, les Délégués du Personnel CGT ont demandé une suspension de séance et ont été rejoints par tous les autres représentants du personnel pour rédiger une déclaration unanime (en fin d’article).

 

COMMISSION PARITAIRE LOCALE DE RECOURS CLASSIFICATION

 

Les Délégués du Personnel CGT demandent à la direction la reprise des CPLRC pour étudier toutes les saisines des collègues rejetées unilatéralement par la direction. Quel est le calendrier prévisionnel ?
Réponse DR : Il n’y aura qu’une séance. Nous ne débattrons pas sur tous les dossiers. Nous débattrons ensemble sur le fait que ces dossiers ne relèvent pas de la CPLRC.
Commentaire CGT : Les Délégués du Personnel CGT ne peuvent évidemment pas se satisfaire de cette réponse.
Nous n’avons eu de cesse de dénoncer la direction qui a décidé arbitrairement de la recevabilité des dossiers des collègues ayant formulé un recours devant la CPLRC sans les examiner. Suite à une action en justice, la DG fait machine arrière afin de stopper la procédure judiciaire.
Les Délégués du Personnel CGT exigent que la recevabilité de tous les dossiers unilatéralement écartés par la direction soit étudiée par la CPLRC et ils n’accepteront pas la simple présentation d’une liste.

 

COURRIER DES COLLÈGUES D’ ARGENTON SUR CREUSE DÉNONÇANT UN HARCÈLEMENT SEXUEL POTENTIEL

 

Les Délégués du Personnel CGT demandent à la direction d’être informés, chaque mois, des actions entreprises.
La direction régionale travaille t’elle de concert avec la direction générale – destinataire des courriers – sur ce dossier ?
Réponse DR : Nous avons presque terminé la phase de recueil des témoignages. Nous ne communiquerons pas sur le sujet pour ne pas mettre les agents en difficulté.
Commentaire CGT : Les Délégués du Personnel CGT rappellent à la direction qu’ils ont été les seuls à porter le sujet devant l’instance DP le mois dernier. Notre demande et nos attentes sont claires : protéger les agents, réparer les traumatismes, instaurer un climat serein et écarter TOUS les dangers dans une agence qui n’a que trop souffert d’une gestion irresponsable et maltraitante de la direction locale.

 

FICHES ÉVÉNEMENTS

 

Les Délégués du Personnel CGT exigent que toutes les fiches évènements et RPS rédigées par les agents soient systématiquement transmises au CHSCT.
Réponse DR : Les fiches de signalement sont envoyées au service sécurité des biens et des personnes et copie au CHSCT (ex: incivilités), le service QVT en a connaissance si le niveau de souffrance ressenti est inférieur à 5 ….
Quant aux fiches RPS, elles sont confidentielles et sont adressées au seul service QVT.
Commentaire CGT : Les Délégués du Personnel CGT signalent que récemment le CHSCT n’a pas été destinataire de fiches envoyées par des agents d’Orléans Loire qui exprimaient une souffrance au travail liée à une organisation maltraitante. C’est un agent qui a du se faire le porte-parole du collectif en s’adressant au CHSCT via un mail. La direction omet trop souvent de saisir le CHSCT quand les situations de Risques Psycho-Sociaux sont évidentes !
Nous vous conseillons de systématiquement mettre le CHSCT et la CGT en copie de vos signalements afin d’éviter les oublis volontaires ou pas. La procédure étant complexe, nous avons demandé à nouveau qu’elle soit présentée en réunion de service à tous les collectifs. La direction s’étonne de notre demande car elle avait demandé que cela soit fait.

 

INFORMATIQUE ET BDE

 

Plusieurs agents en charge de l’indemnisation ont eu des blocages de leurs habilitations informatiques les positionnant de fait en tant que conseiller placement. Dans le même laps de temps à Joué Les Tours, 2 postes de GDD sont parus sur la BDE.
Les Délégués du Personnel CGT s’interrogent sur cette diffusion et demandent à la direction de confirmer que ces 2 postes seront bien pérennes.
Réponse DR : Les erreurs ont été réglées dans la journée et les 2 postes de GDD sont confirmés.
Commentaire CGT : Les Délégués du Personnel CGT signalent qu’une collègue n’a pas pu effectuer son travail durant presqu’ une semaine.

 

Prochaine réunion des délégués du Personnel le 11 juillet 2019
La délégation CGT
Marie Françoise BOURGEOIS Marie HUALDE
Boualem BOUAKKAZ Chrystèle CHARRET
Hervé COLAS Bruno MUNGUIA

 

DÉCLARATION INTERSYNDICALE DU 13 JUIN 2019

Les Délégués du Personnel CFDT, CGT, FO, SNU et les Représentants Syndicaux SUD et UNSA réunis ce jour en plénière dénoncent l’attitude de la direction qui s’apparente à un déni total et à un mépris des problématiques des usagers ainsi que de la souffrance des agents TOUS MÉTIERS CONFONDUS.
Nous vous rappelons que les Délégués du Personnel ont pour mission de présenter à l’employeur toutes les réclamations individuelles ou collectives qui n’auraient pas été directement satisfaites, relatives à l’application des taux de salaire et des classifications professionnelles, du code du travail et des autres lois et règlements, concernant la protection ouvrière, l’hygiène, la sécurité et la prévoyance sociale (article L2313 du code du travail).
Les Délégués du Personnel CFDT, CGT, FO, SNU et les représentants syndicaux SUD et UNSA demandent un véritable dialogue et une prise en compte des échanges et débats en séance pour faire avancer les problématiques soulevées.
Nous demandons que cette déclaration soit annexée aux réponses écrites de la direction.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.