Compte rendu DP du 17 octobre 2019

C’était donc la dernière réunion des délégués du personnel. Vos délégués CGT sont fiers d’avoir siégé dans cette instance où ils n’ont jamais cessé de vous défendre et de porter vos réclamations individuelles et collectives.

 

Madame la directrice régionale, qui n’est jamais venue une seule fois dans cette instance, est venue saluer les élus à 17h40 et leur a fait une leçon de morale, reprochant aux DP d’avoir posé trop de questions (vos questions).

Si les textes et accords étaient respectés (OATT, CCN, code du travail, égalité Femmes/Hommes, travailleurs handicapés…) et si les conditions de travail n’étaient pas dégradées, bien des questions auraient été évitées.

Nous savons que la directrice régionale attend avec impatience la mise en place du CSE qui va réduire les droits du personnel et nous lui avons rappelé que la CGT serait toujours face à elle et que jamais nous ne cesserons de vous défendre. C’est la raison pour laquelle vos votes lors des élections professionnelles seront primordiaux : ne vous laissez pas abuser par ceux qui se contentent de poser des questions sans les argumenter ni les défendre !

En préambule nous avons demandé à la direction d’assouplir son calendrier concernant les demandes de temps partiels des agents.  La date butoir a été reportée au 31/10/19.

 

Respect des textes en matière de gestion du personnel

Les     délégués   du   personnel   CGT   demandent   à   la   direction   comment   le   personnel   de   Pôle   emploi   Centre  Val  de  Loire  peut  s’assurer  que  l’article  38§4  de  la  CCN  est  bien  respecté ?  Quelles garanties  la   direction   peut-elle   donner   que   la   gestion   faite   concernant   la   gestion   du   personnel,   l’évolution   de   carrière… sont  conformes  à  la  CCN  et  au  droit ?

Réponse DR : tous  les  dossiers  du  personnel  sont  revus  et  c’est  un  travail  très  long.

Commentaire CGT : pour   rappel   l’article   38§4   de   la   CCN   stipule   que   toute   référence   à   des   sanctions   disciplinaires   à   l’encontre  d un  agent    doit  être  retirée  de  son  dossier  au  terme  d’un  délai  de  12  mois. Or,  une  collègue  que  la  direction  a  voulu  licencier  abusivement  a  trouvé  dans  son  dossier  personnel   un  rapport  détaillé  de  sa  situation  17  mois  après.  Nous  rappelons  au  passage  que  la  CNPC  dans  son   intégralité   (collège   employeurs   compris)   avait   donné   tort   à   la   direction   régionale   et   refusé   le   licenciement  injustifié  de  notre  collègue  (défendue  par  la  CGT).   Une  fois  encore,  la  direction  ne  respecte  même  pas  les  textes  qu elle  signe  et  elle  vient  nous  donner   des  leçons  parce  qu’il  a  trop  de  questions  …   La  CGT  se  réserve  la  possibilité  de  donner  une  suite  à  cette  énième  violation  flagrante  de  la  CCN.

 

MANAC à Amboise

Les  délégués  du  personnel  CGT  demandent  que  les  réunions  hebdomadaires  de  l’ELD  d’Amboise  ne  se   tiennent   pas   quasi   systématiquement   le   jeudi   matin.   Même   si   le   poste   est   tenu   par   un   conseiller   volontaire,  nous  vous  rappelons  que  cela  doit  être  exceptionnel  et  non  pas  récurrent.

Réponse DR : l’ELD  d Amboise  a  détecté   un   besoin   de   réunion   hebdomadaire  et   3  agents  volontaires  assurent  le   MANAC  le  jeudi  matin.

Commentaire CGT : la  CGT s’étonne  que  ce  besoin soit  détecté  tous  les  jeudis  matins alors  que  les  agences  sont  ouvertes   au  public et  pas  un  après  midi.  Mais  c’est  une  décision  managériale  alors   forcément  on  ne  peut  pas   comprendre…

 

Dialogue social

Lors   de   la   réunion   des     délégués   du   personnel   du  mois   de   septembre,   les   2   directeurs   adjoints   ont   affirmé   à   plusieurs   reprises   qu’ il   ne   fallait   pas   attendre   les   réunions   plénières   pour   les   alerter   des   dysfonctionnements.   Or,   le   4   octobre   un   mail   concernant   Tours   2   Lions    adressé   à   monsieur   le DR adjoint  est  resté  sans  réponse.

Les  délégués  du  Personnel  CGT  avouent  être  dubitatifs  quant  au  véritable  attachement  de  la  direction   à  bon  dialogue  social  et  demandent  une  réponse  à  leur  question.

Réponse DR : la  direction  confirme  son  attachement  au  dialogue  social  et  demande  de  lui  faire  confiance.

Commentaire CGT : à  la  CGT,  nous  sommes  comme  le  directeur  général,  nous  pensons  que  « la  confiance  c’est  comme  l’amour  il  faut  des  preuves ».  Et  des  preuves,  on  n en  a  pas  beaucoup…

 

Conditions de travail à Argenton

Des  risques  psycho  sociaux  et  un climat de défiance avec la ligne managériale  persistent  à   l’agence   d’Argenton   Sur   Creuse.   Les     délégués   du   personnel   CGT   demandent   à   la   direction  si   elle   compte  enfin  régler  le  problème  du  collectif  des  agents  et  de  l’ELD.

Réponse DR : un  accompagnement  a  été  mis  en  place  et  le  climat  s’améliore.  La  DAPE  a  changé  et  nous  sommes  en   vigilance.

Commentaire CGT : cet  élément  de  langage  est  bien  évidemment   faux !  Les  DP  CGT  ont  lu  la  délibération  du  CHSCT  du   03/10/19  qui  fait  le  même  constat  sur  le  mal  être  des  agents.   De  plus,  nous  avons  alerté  la  direction  sur  le  choix  de  la  nouvelle  REP  à  Argenton  qui  a  fait  l’objet  de   fiches  RPS  lors  de  son  immersion  dans  une  agence  d’Orléans… Donc  aucune  mesure   ne   sera   prise  à  l’encontre   d’une  DAPE   déjà  identifiée   comme   ne   pouvant   pas   être  manager  par  un  rapport  d’expertise,  qui  a  commis  des  fautes  graves,  qui  refuse  de  parler  à  des collègues  qui  ont  exprimé  leur  mal  être…    La  CGT remarque  que  la  direction  ne  fait  pas  preuve  de  la   même  mansuétude  vis  à  vis  des  agents et  pose  une  question :  qui  la  protège ?

 

Services civiques ou effectifs ?

Les    délégués  du  personnel  CGT  demandent  à  la  direction  si  l’embauche  d’un  troisième  service  civique   à   l’agence   d’Aubigny sur Nère   est   faite   pour   compenser   le   départ   d’un   agent   qui   ne   sera   pas   remplacé ?

Réponse DR : les  services  civiques  ne  sont  pas  des  salariés.  Il  s’agit  d’une  dotation  supplémentaire  dans  le  cadre  du   pack  de  démarrage.

Commentaire CGT : la   CGT   dénonce   le   fait   que   l’établissement   continue   de   recruter   des   précaires,   sous   payés,   pour   permettre  au  service  public  de  l’emploi  de  fonctionner !

 

Respect des textes

Le  mois  dernier  les  délégués  du   personnel CGT  ont  demandé  à  la  direction  de   respecter  les   textes   quant  à  l’enregistrement  d’offres  d’emploi  de  livreur  chez  Uber,  qui  doivent  être  refusées.  Vous  nous   aviez   alors   indiqué   que   la   page   facebook   de   l’agence   de   Vierzon   n’avait   pas   publié   d’offre   mais   seulement  donné  l’information  selon  laquelle  Uber  recrutait  des  indépendants.

Les  délégués   du   personnel   CGT   prennent   acte   de   votre   élément   de   langage   et   vous   informent   qu’aujourd hui  7  offres  d’emploi  de  ce  type  sont  diffusées  sur  pole-emploi.fr :  4  chez  Uber  eats  (offres   n°   092WCVD,   n°   VWCWT,   n°092VWXT   et   n°   092VWVX)   et   3   chez   Deliveroo   (offres   n°092VWVX,   n°   092XCST  et  n°  092XDPJ).

Les    délégués  du  personnel  CGT  réitèrent  leur  demande  de  respect  des  textes  et  réclament  le  retrait   immédiat  de  ces  offres.

Réponse DR : la  direction  nous  sort  une  instruction  de  2012  justifiant  la  possibilité  d’enregistrer  ces  offres.

Commentaire CGT : les  DP  CGT  rappellent  que  ce  type  d’offres  peut  être  enregistré  seulement  si  le  choix  du  statut  est   laissé  au  demandeur.  C’est  juste  du  basique.  Nous  avons,  nous  aussi, fait  des  recherches  et  avons  invité   la  direction  à  relire  la  fiche  pratic’entreprises  n°9  d’avril  2017  qui  indique  clairement :  «   Je  refuse  une   offre   qui   impose   un   statut   juridique   à   un   travailleur   non   salarié »,   ce   qui   est   le   cas   d’UBER   et   DELIVEROO.

 

Formations AIF

Les     délégués   du   personnel   CGT   demandent   à   la   direction   d’expliquer   pourquoi   les   formations   AIF   financées  en  totalité  et/ou  en  partie  par  le  Compte  Personnel  de  Formation  ne  sont  plus  compensées   à   l’établissement.   Les   collègues   sont   en   difficulté   dans   la   mesure   où   ils   sont   obligés   de   refuser   le   financement  de  formation  alors  que  le  demandeur  y  a  droit.

Réponse DR : le  problème  a  été  remonté  au  national  et  2019  est  une  année  transitoire  et  en  2020  il  n’existera  plus.

Commentaire CGT : le  rôle  de  Pôle  emploi  est  de  tout  mettre  en  œuvre  pour  aider  les  demandeurs  d’emploi  et  la  solution   serait   donc   leur   dire   de   rester   au   chômage   jusqu’en   2020, date   à   laquelle   le   financement   de   leur   formation  sera  accepté… Pour  la  CGT,  aucun  refus  de  formation  ne  peut  être  opposé  à  un  DE  qui  peut   y  prétendre !

 

Congés

Les     délégués   du   personnel  CGT   demandent   à   la   direction   si   un   agent   ayant   un   jugement   de   garde   pour   ses   enfants   pendant   les   vacances   scolaires   peut   se   voir   opposer   un   refus   de   congés   par   sa   hiérarchie.

Réponse DR : un  jugement  s’impose  à  l’agent  mais  pas  à  l’employeur.  Nous  appliquerons  la  CCN.

Commentaire CGT : les  DP  CGT  sont  choqués  par  cette  réponse  méprisante  qui  reflète  une  absence  totale  d’humanité,  va   à   l’encontre   de   la   bienveillance   si   chère   à   la   direction   et   de   la   conciliation   vie   personnelle  / vie   professionnelle.   

 

Incident AUDE et éléments de langage

Le  1er  octobre  dernier,  la  DSI  nous  informait  que  suite  à  des  difficultés  techniques  (encore  et  encore… ),   des   flux   issus   de   l’actualisation   n’avaient   pas   été   pris   en   compte   pour   le   calcul   du   paiement   d’environ  20%  des  DE, avec  pour  conséquence  un  retard  de  paiement  de  1  à  2  jours   (qui  s’est  soldé   par  un  retard  de  plus  de  3  jours  en  réalité).

Le   mail   suivant   a   été   adressé   aux   agents   GDD   quant   aux   éléments   de   langage   à   utiliser   en   cas   de   sollicitation :  « Suite  à  un  incident  technique,  le  paiement  des  allocations  d’une  partie  des  demandeurs   d’emploi   qui   se   sont   actualisés   ce   weekend   sera   décalé   de   48   heures.   Ceci   concerne   7   %   de   ces   demandeurs  d’emploi. Les  équipes  de  Pôle  emploi  ont  tout  mis  en  œuvre  pour  limiter  l’impact  de  cet   incident   technique   qui   a   été   résolu   mardi   matin. Pour   ces   demandeurs   d’emploi,   le   paiement   des   allocations  interviendra  le  jeudi  3  octobre. »

Les    délégués  du  personnel  CGT,  alertés  par  les  conseillers  GDD  qui  ont  subi  sarcasmes  et  colère  des   usagers,    demandent  à  la  direction  si  elle  a  conscience  des  difficultés  des  collègues  GDD  qui  sont  en   1ere   ligne ?   En   cas   de   récidive,   la   direction   compte   elle   prendre   des   décisions   plus   explicatives   à   l’attention  des  demandeurs  d’emploi  concernés ?

Réponse DR : la  DSI  fait  tout  son  possible  et  la  priorité  c’est  de  rassurer  les  DE.

Commentaire CGT : les  DP  CGT  ont  demandé  que  lors  d’un  incident  de  ce  type,  un  message  soit  adressé  aux  demandeurs   pour   les   informer   et   éviter   une   surcharge   d’appels   téléphoniques   parfois   agressifs   vis   à   vis   des   conseillers.   La   direction   minimise   l’incident   en   indiquant   que   cela   ne   concernait   que   7%   des   demandeurs…

 

Formation assurance chômage

La  durée  de  la   formation  en  e-learning  intitulée « DELIVRER  DES  INFORMATIONS  DE  PREMIER  NIVEAU   SUR  LES  NOUVELLES  REGLES  D’INDEMNISATION  DU  1ER  NOVEMBRE  2019 »  est  évaluée  à  1h30,  voire   1h32.

Avant  tout,  les  délégués  du  personnel  CGT alertent la  direction sur  la  fiche  de  synthèse  qui  n’est  pas   suffisamment  complète, obligeant  les  agents  à  prendre  des  notes  personnelles  ce  qui   augmente  le   temps  de  réalisation. Ensuite,  nous  demandons  à  la  direction :

  • Que   comptez-vous   faire   quand   l’agent   n aura   pas   atteint   le   taux   de   70%   de   réussite   au   quiz   garantissant  la  bonne  appropriation  des  informations  ?

Réponse DR : le  taux  de  70%  est  indispensable  pour  passer   à  l étape  suivante.  Si  au  bout  de  2  tentatives,  ils  ne  sont  pas  atteints,  un  conseiller  GDD  les  aidera.

  • Comment  vous  êtes-vous  assurés  qu’elle  garantit  une  formation  de  qualité,  permettant  à  un  agent  de   pouvoir   délivrer    un   service   satisfaisant   avec   cet   outil   pédagogique   sur   une   réglementation   aussi   complexe ?

Réponse DR : des   bonnes   pratiques   seront   mises   en   place   et   il   pourra   y   avoir   là   aussi   un   accompagnement  d’un  GDD.

  • Êtes-vous   conscients   que   les   agents   seront   en   situation   très   inconfortable,   voire anxiogène    pour   délivrer  des  informations  fiables,  fussent-elles  de  1er  niveau,  à  l’ssue  de  ce  module ?

Réponse DR : pas  de  réponse.

  • Pensez-vous   réellement   que   nos   collègues   se   sentiront   à   l’aise   alors   qu’on   leur   dit d’ utiliser   des   arguments  de  type  « la  dégressivité  est  une  chance » ?

Réponse DR : pas  de  réponse

Commentaire CGT : les   formations  en  e  Learning  montrent  leurs  limites  puisqu’un  accompagnement  avec  des  GDD  sera   nécessaire.  La  CGT  rappelle  son  attachement  aux  formations  en  présentiel.

 

Failles informatiques à Pôle emploi

Les   nouvelles   règles   d’authentification   des   demandeurs   d’emploi   ne   seraient   pas   sécurisées   et   la   conséquence  pourrait  être  une  fuite  des  données  personnelles  vers  des  sites  tierces,  permettant  ainsi   à   des   sociétés   privées   via   Amazon   de   faire, par   exemple,   des   démarches   commerciales   ciblées. Des   infos   circulent   sur   la   toile   pour   expliquer   ces   failles   et   une   intervention   a   été   faite   auprès   de   Pôle   Emploi  en  août  2019.

Les    délégués  du  personnel  CGT  demandent  à  la  direction  si  elle  peut  interroger  la  direction  générale   sur  la  sécurisation  des  données  personnelles  des  usagers.  Dans  le  cas  où  la  mise  en  cause  évoquée   dans  la  question  ne  serait  pas  avérée,  Pôle  emploi  aurait  tout  intérêt  de  communiquer  sur  ce  sujet.   Mais  alors  pourquoi  ce  silence  assourdissant ?

Réponse DR : la   direction   estime   qu’ il   n y   a   pas   de   risque  avéré   mais   va   faire   interrompre   le   stockage   des   données.

Commentaire CGT : les   DP   CGT   indiquent qu’ils   ont   trouvé   plusieurs   copies   d’écran   sur   Internet   expliquant   comment   pirater   les   données   personnelles   des   demandeurs.   Nous   regrettons   que   la   DG,   qui   était   informée  du  problème  et  des  risques  en  découlant,  n’ait  pas  communiqué  sur  ce  sujet. Il  y  avait  quand  même  un  loup  puisque  le  stockage  des  données  va  être  supprimé.

 

 Accès à un poste d’encadrant intermédiaire (REP ou adjoint DAPE)  ou  d’encadrant (DAPE ou responsable de service ou psychologue du travail)

L’accord   national   du   13   Juillet   2010   dans   son   principe  général   dit :   « le   fait   de   conserver   son   statut   public  ne  saurait  entrainer  aucune  conséquence  inéquitable  ou  discriminatoire  sur  le  déroulement  de   carrière ». Presque  10  ans  après  ces  bonnes  intentions  les    délégués  CGT  demandent  à  la  direction :

  • Dans   le   cadre   d’un   déroulement   de   carrière,   des   agents   de   droit   privé   ont-ils   accédé  à   un   poste   d’encadrant   intermédiaire   ou   d’encadrant   en   région   Centre   Val   de   Loire ?   Si   oui   combien ?-
  • Dans   le   cadre   d’un   déroulement   de   carrière,   des  agents   de   droit   public   ont-ils  accédé  à   un   poste   d’encadrant   intermédiaire   ou   d’encadrant   en   région   Centre   Val   de   Loire ?  si   oui… ben   non   puisque  c’est  aucun !

Les    délégués  du  personnel  CGT  demandent  donc  à  la  direction  ce qu’elle compte  faire  pour  le  respect   de   cet   accord   et   qu’un   déroulement   de   carrière   dans   notre   région   soit   possible   à   tous   les   agents   publics ? Pour   la   CGT   une   absence   d’ajustement   en   faveur   des   agents   publics   pourrait   s’apparenter   à   une   discrimination.

Réponse DR : la  direction  rappelle  les  spécificités  du  statut  public  et  l’obligation  de  faire  une  VIAP  puis  d’être  reçu   aux  sélections  internes.

Commentaire CGT : ce  que  la  direction  ne  dit  pas  c’est  qu’en  11  ans  de  Pôle  emploi,  deux  sélections  ont  été   proposées  par  la  DG  aux  niveaux  III  et  une  seule  pour  les  niveaux  IVA  !  De  plus,  le  taux  de  promotion   par  niveaux  d’emploi  -fixé  statutairement  entre  1,3  et  2  %  – a  toujours  été  au  plus  près  des  1,3  % … une   volonté  de  la  DG  de  promouvoir  un  minimum  d’agents.  Résultat  pour  la   région  centre,  aucun  agent   public  n’a  pu  accéder  à  un  poste  d’encadrement.

 

Agents publics

Les    délégués  du  personnel  CGT  exigent  que  la  direction  apporte  une   réponse  à  monsieur  T R.   qui  a  adressé  un  message  au  service  RH  (avec  copie  à  sa  DAPE)  le  5  juin  2018  afin  d’avoir  le  détail  de  la   correction  de  sa  sélection  interne  niveau  II  filière  Appui  Gestion,  épreuve  écrite.  Quand  allez-vous  enfin   prendre  en  considération  les  agents  publics ?

Réponse DR : la  direction  n’a  pas  connaissance  de  sa  demande.  Une  copie  de  sa  copie  écrite  lui  sera  donnée  avec   les  appréciations  du  jury.  Il  sera  reçu  au  service  RH  s’il  le  désire  pour  revoir  ce  qui  n’a  pas  été  lors  de   cette  sélection.

Commentaire CGT : un  an  ½  après  l’agent  va  enfin  avoir  une  réponse.  Alléluia  …

 

 Vos représentants CGT aux DP pendant cette mandature :

 Marie Françoise BOURGEOIS      Marie HUALDE

 Chrystèle CHARRET      Boualem BOUAKKAZ

Hervé COLAS      Bruno MUNGUIA

 

Et n’oubliez pas notre invitation à une journée la formation syndicale le 26/11/19 sur les  moyens d’actions des agents quand l’organisation du travail affecte leur santé physique et  mentale, en lien avec le Comité Social et Economique animée par Emergences.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.