Compte rendu CSE du 17 décembre 2020

Thèmes abordés lors de ce CSE : la souffrance au travail, informations RH, indicateurs QVT, services civiques à Pôle emploi …

Souffrance au travail

En préambule de ce CSE, des alertes ont été portées auprès de la direction régionale sur les souffrances au travail des collègues des ELD.

Réponse DR : la directrice régionale a dit « entendre cette souffrance. La période de crise sanitaire est extrêmement difficile pour les encadrants. Pôle emploi a un plan d’engagement ambitieux, notamment auprès des jeunes. Il y a une réflexion à avoir autour des réunions skype des encadrants. Nous avons dit aux directeurs territoriaux que les ELD étaient une équipe et qu’il était extrêmement important que l’ELD se trouve des moments des moments pour partager ensuite l’information. Il s’agit de donner du sens à l’ensemble des actions et que chaque agent comprenne bien sa contribution… ».

Commentaire CGT : la directrice régionale prétend « entendre » la souffrance exprimée, mais ne remet nullement en cause les objectifs assignés ni surtout les moyens alloués et la pression exercée par elle-même, directrice régionale. La seule remise en cause est demandée aux ELD qui devraient s’organiser autrement !

La pression exercée sur les ELD est bien évidemment répercutée sur les employés qui n’en peuvent plus. La CGT a demandé que les réclamations (qui portent justement sur les conditions de travail des agents) puissent être débattues en CSE, comme la loi l’impose. Et pour ce faire, nous avons demandé que les réclamations soient positionnées en début d’ordre du jour.

Refus de la directrice régionale, qui affirme : « Le CSE c’est d’abord l’organisation et les projets importants de l’établissement ». Autrement dit, la directrice régionale assume que son intérêt premier est d’abord de porter les objectifs que lui imposent la DG. Les conditions de travail du personnel passent après…

 La CGT ne peut laisser les agents en souffrance sans réagir. Face une directrice régionale sourde, la CGT engagera les moyens qu’elle juge nécessaire pour défendre l’intérêt des agents.

Information en vue d’une consultation sur la politique sociale 2019 de Pôle emploi Centre Val de Loire

La direction régionale présente le dernier bilan social (2019) qui est un récapitulatif des données chiffrées qui devraient permettre d’apprécier la situation globale de l’établissement régional dans le domaine social, à savoir :

  • la santé au travail,
  • l’évolution de carrière,
  • l’égalité homme / femme,
  • l’égalité de traitement quel que soit le statut de l’agent,
  • l’absence de discrimination de toute sorte (notamment syndicale)…

Le bilan social et autres documents présentés par la direction régionale ne permettent pas aux membres du CSE d’analyser la situation sociale à pôle emploi Centre Val de Loire et d’œuvrer à la défense des intérêts des agents, garantis par la loi.

A l’unanimité des élus présents (19) et des organisations syndicales représentatives, nous avons voté une expertise par un cabinet extérieur, malgré la tentative d’opposition de la direction. Nous vous tiendrons bien évidemment informés des suites données à cette demande d’expertise votée à l’unanimité par notre CSE.

Information RH

Les effectifs dédiés à l’accompagnement intensif des jeunes seront gravement diminués au début de l’année prochaine. Les 13 CDD dont le terme était prévu au 31/12/2020 ne seront pas renouvelés et beaucoup d’incertitude plane sur les ressources qui seront allouées au dispositif AIJ, du fait, selon la direction, de la suppression de certains financements.

Commentaire CGT : la CGT ne comprend pas la direction régionale, qui affirme que l’emploi des jeunes est une priorité absolue et qui réduit en même temps les moyens alloués à leur accompagnement. La CGT suivra attentivement le service rendu à ces demandeurs et les conditions dans lesquels ce service sera rendu.

Indicateur de la qualité de vie au travail

La direction présente un document récapitulant les réponses de 73% des agents de notre région aux questions (de la direction) portant sur les conditions de travail. Pour résumer, une majorité d’agents, selon la direction, estiment que leur qualité de vie au travail est satisfaisante ou très satisfaisante. Par exemple : une partie plus importante des agents se sentirait plus en sécurité au travail en novembre 2020, en plein COVID (83%), qu’en novembre 2019 (79%). C’est très curieux…

Commentaire CGT : la CGT ne partage bien évidemment pas ce constat. Nous pensons d’abord que le lien de subordination (salarié / direction) peut fausser ce sondage. Nous avons demandé également que les réponses puissent être sériées par catégorie socio – professionnelle (employés – agents de maîtrise – cadres) afin d’avoir une vision plus fine.

Enfin, 27% des agents n’ont pas répondu au questionnaire de la direction, ce qui représente une partie importante du personnel.

Cet indicateur QVT, finalement, est comme un outil utilisé par la direction pour continuer dans l’atteinte de ses objectifs imposés par la direction générale, malgré les multiples alertes de la CGT et du CSE sur les souffrances au travail exprimées par les agents.

Utilisation des services civiques dans pôle emploi

La CGT a demandé que le rapport de l’Agence Nationale des Services Civiques sur l’utilisation des services civiques dans pôle emploi, diligenté par le gouvernement (comme annoncé publiquement par le ministre Gabriel ATTAL à la télévision jeudi 10 décembre dans l’émission « cash investigation »), soit fourni aux représentants du personnel.

Nous avons également demandé à connaître les conclusions de l’enquête annoncée par le directeur général adjoint chargé des ressources humaines (dans la même émission de télévision) sur les missions confiées aux services civiques dans pôle emploi.

Réponse DR : réponse méprisante et hors la loi de la DRAPS : « Ces informations n’ont pas à être transmises ».

Commentaire CGT : Voilà… Autrement dit, la direction nous répond sans vergogne, en entrave à la loi: « On fait ce qu’on veut, on dit ce qu’on veut. Les prérogatives des représentants du personnel, c’est la direction qui les délimite. Vous êtes là pour écouter ce qu’on vous dit ».

La direction croit-elle qu’elle va pouvoir mépriser le personnel et ses représentants de cette manière éternellement ? La CGT engagera l’action nécessaire pour mettre un terme à cette gestion autoritaire illégale ; dans l’intérêt des agents. Vous serez dûment informés, bien entendu.

Ce CSE a été interrompu à 18H00. La direction doit informer d’une prochaine date pour la poursuite de cette réunion. La CGT vous rendra évidemment compte.

 RESTEZ PROCHES DE LA CGT.

 Bonnes fêtes de fin d’année.

La délégation CGT Pôle emploi Centre Val de Loire au CSE

Elues : Marie Françoise BOURGEOIS, Martine MOREIRA DE JESUS, Chrystèle CHARRET, Emilie CHAUVET.

Représentant Syndical : Boualem BOUAKKAZ.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.