Compte rendu CE du 30 novembre 2017

Jours de pont 2018, bornes Unidialogue, NCAC et classification

Présidence : Mme la DRA et M.le DRH

Consultation sur les jours de ponts 2018

Les jours de ponts 2018 sont le 30 avril, le 11 mai, le 02 novembre, les 24 et 31 décembre. Cinq jours imposés sur lesquels nous n’avons aucune latitude. Notre liberté de poser nos congés est rognée, nous avions l’habitude de 2 ou 3 ponts et de 2 ou 3 jours à notre main.

En 2018 pas de choix. La C.G.T. regrette par ailleurs que la continuité de service ne soit pas assurée. Mais, pour la direction, les usagers du Service Public doivent s’adapter.

Disparition des bornes Unidialogue

Selon la direction, elles ne sont pas assez utilisées, elles appartiennent au passé, elles coutent cher à entretenir, par conséquent les chômeurs non rompus aux nouvelles technologies ou tout simplement pas équipés, bla bla bla la direction ne s’embarrasse pas de ces considérations. Circulez y’a rien à voir !

Ils ne sont décidément pas crédibles avec leurs indices de satisfaction bidons, alors qu’ils organisent la  maltraitance à l’encontre des chômeurs.

Information sur la nouvelle convention d’assurance chômage

Continuité dans la maltraitance à l’encontre des chômeurs, cette fois ci au travers de la NCAC. Elle défavorise notamment les + de 50 ans

Pour Pôle emploi cette nouvelle convention va générer une surcharge GDD. La direction blablate encore et toujours pour exprimer sa prise en compte des difficultés des GDD et des PAG, néanmoins sans envisager de mesures correctives et restant dans son habituel déni. Rassurant même en disant : «-ça va mieux par rapport au pic de septembre à novembre ». Ah Bon !

Elle promet que l’automatisation en cours améliorera la situation ; rengaine entendue dans tous les CE depuis 6 mois. La direction nie aussi tous les retards de versement d’allocation aux chômeurs pour dossiers non liquidés, c’est maltraitance à tous les étages comme pour les sujets précédents.

La CGT est intervenue pour dénoncer la carence de Pôle emploi dans la prise en compte des difficultés rencontrées par les collègues GDD et par la situation grave rencontrée par les allocataires dont le dossier est en souffrance. La CGT a déclaré que la responsabilité de la direction était pleine et entière.

Information sur la classification

La présentation par la direction du dossier s’est fait sans la CGT, sans FO, sans le SNU ni l’élue indépendante. En effet nous avons considéré que le délai d’opposition n’étant pas forclos, la direction ne pouvait en faire une présentation en CE.

Notre argument ayant été jugé sans fondement par la présidente, la présentation a été faite devant la CGC et la CFDT.

De toute manière la seule chose à en dire c’est que cette classification est « négociée » au rabais et qu’elle impose l’austérité à tous. L’augmentation de salaire pour certains emplois en début de carrière ne saurait cacher un déroulement réduit pour tous avec le tassement de la grille des salaires et la modification de la structure de la rémunération.

Le CE du 22 décembre est prévu très allégé de 09 :30 à 12 :30

Les élues CGT

– Rebecca Fournier
– Nathalie Legay

Le représentant Syndical CGT

– Hervé Colas

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *